Pourquoi prendre des compléments alimentaires ?

Une alimentation bio et équilibrée n'apporte-t-elle pas déjà tout ce dont notre corps a besoin ? La logique voudrait que oui, il n'y aurait donc pas besoin de prendre des compléments alimentaires.

Cependant, une utilisation intensive des sols contribue à un déséquilibre des plantes. Il y a 50 / 60 ans, les agriculteurs utilisaient le fumier des animaux comme engrais. La terre était aérée, et permettait donc une meilleure pénétration de l'eau, du soleil et de l'air. De plus, l'humus, c'est à dire le fumier décomposé, retenait l'eau favorisant ainsi la vie des bactéries. En conclusion, la terre était vivante.

Avec l'arrivée de "l'homme de science", qui affirmait que l'on pouvait faire mieux avec un engrais peu chargé en oligoéléments, mais directement soluble, apparaît le phosphore, l'azote, la potasse... L'homme utilise de moins en moins le fumier. La terre produit plus mais est devenue compacte, recevant, de ce fait, moins d'eau, de soleil et d'air. Elle devient moins riche, les légumes et fruits cultivés sont donc moins chargées en oligoéléments, vitamines et sels minéraux. La plante carencée a pour conséquence une alimentation carencée pour l'homme. Ainsi, on comprendra aisément que la prise de compléments alimentaires permet de palier à ces carences.

Par ailleurs, l'homme n'est pas fait pour vivre une course contre la montre. Nos ancêtres travaillaient plus durement d'un point de vue musculaire mais sollicitaient moins la sphère nerveuse et dormaient plus que nous. Le mode de vie actuel, entraîne un manque de sommeil et une augmentation de l'activité du système nerveux, qui sont à l'origine d'une trop grande sollicitation de la thyroïde, et d'une faible utilisation des glandes surrénales. Il faut ajouter à cela, un bain électromagnétique, quasiment constant, qui provoque un stress permanent de notre organisme. Malheureusement, ces facteurs contribuent à une perte anormale des minéraux et des vitamines hydrosolubles dans les urines. De nouveau, pour garder une forme optimale, il faut compenser cette fuite de nos nutriments par la prise de compléments alimentaires. Il va de soi, qu'il n'est pas question de remplacer une alimentation saine et équilibrée mais simplement de la compléter et de combler les carences.

Carole Claeys

(remerciements à Robert Masson)

Mise en garde

Attention, les compléments ont le vent en poupe et sont loin d'être tous équivalents. Il faut donc bien se renseigner avant de consommer ce que l'on croit être des compléments naturels et qui s'avèrent être des compléments alimentaires de synthèse. Pour en savoir plus, cliquer ici.