La cure d'Argile

ATTENTION : cette cure est déconseillée aux personnes souffrant d’hypertension et à celles qui ont déjà été victime d’occlusion intestinale. Si vous suivez un traitement médicamenteux ou hormonal, il est également préférable de s’abstenir. 

 

C’est bientôt le printemps, le moment idéal pour effectuer une cure de désintoxication ! Si la cure de citron est très répandue, celle d’argile est tout aussi efficace pour nettoyer l’organisme. Les bénéfices de l’argile sont nombreux. Celle-ci peut-être utilisée en soins de beauté, mais aussi pour lutter contre les brûlures, les blessures (traumatismes), les cicatrices, les inflammations, les diverses infections (interne et externe), les ulcères, etc… L’avantage de la prise d’argile en interne est que celle-ci va agir là où se trouve le dysfonctionnement, si dysfonctionnement il y a.

Les principaux bienfaits de la cure d’Argile sont les suivants :

  • L’argile nettoie en neutralisant et évacuant les toxines et toxiques,

  • Elle permet de rééquilibrer la flore intestinale,

  • De part sa richesse en minéraux et oligoéléments, elle contribuera à combler les carences.

  • Elle est revitalisante sur le plan énergétique.

La réalisation

 

1. Le matériel requis : un verre en verre (pas de plastique), de l’eau, de l’argile verte (ou blanche pour les personnes plus délicates) surfine ou ultra-ventilée achetée en magasin bio (Argiletz ou Cattier) et une cuillère en bois.

 

2. La préparation se fait la veille au soir. Verser en pluie dans un verre d’eau, l’équivalent d’1 cuillère à café d’argile (pas plus !). Pensez à bien utiliser une cuillère en bois. Ne surtout pas remuer et laisser reposer toute une nuit, afin que l’argile puisse libérer ses propriétés.

 

3. Le lendemain matin, à jeun : 

  • durant les 5 premiers jours, boire uniquement l’eau sans remuer, afin que l’organisme s’habitue progressivement ;

  • du 6ème au 21ème jour :  tout boire, c’est à dire qu’il faut, cette fois-ci, remuer l’argile qui est au fond du verre, toujours à l'aide d'une cuillère en bois, avant de boire.

Cure de 3 semaines à renouveler à l’automne !

 

Bon à savoir : ne pas jeter les restes d’argile dans les conduits d’évacuation de lavabo ou d’évier, sous peine de boucher les canalisations. Il est préférable de les jeter au compost !

 

A noter que l’argile est puissante et peut donc contribuer dans un premier temps à amplifier certains symptômes. Cette réaction, tout à fait normale, ne doit cependant pas être insupportable. Si tel est le cas, n’hésitez pas à espacer les prises d’argile (tous les 2 ou 3 jours). De même, que la prise régulière d’argile peut entraîner la constipation. Il est conseillé de ne pas laisser la constipation s’installer en espaçant les prises et/ou en ne buvant que l’eau (sans le dépôt argileux au fond du verre).

Parfois, l’arrêt de la cure est nécessaire.

A votre bien-être !

Carole Claeys

Sources

« L’argile qui guérit » de Raymond Dextreit

http://www.sos-detresse.org/conseils-pratiques/argile.htm