Les petits bobos de l'été

L’été approche, je vous propose donc quelques remèdes pour gérer au mieux et de manière naturelle les petits bobos auxquels nous pouvons être exposés. Il s’agit de vous donner quelques pistes pratiques et faciles à mettre en place. Il est évident que la liste des « bobos »  et des solutions apportées est loin d’être exhaustive !

 

Avant toute chose, sachez que ces petits problèmes peuvent également être traités grâce aux huiles essentielles, qui s’avèrent parfois plus efficaces. Je vous citerai, dans cette lettre, des synergies (mélanges d’huiles essentielles et d’huiles végétales) à acheter en magasin bio et donc déjà prêtes à l’emploi. Cependant, j’ai volontairement fait le choix, de ne pas aborder le sujet des huiles essentielles en détail car leur utilisation est complexe.

 

  1. Les coups de soleil

En prévention : l’idéal est de s’exposer de manière progressive au soleil. Tout dépend de votre type de peau mais quelques bains par-ci, par-là de 10’,  suffiront les premiers jours de soleil « chaud ».

 

En curatif : le mal est fait… il faut réparer !

 

  • Si vous êtes des adeptes de l’Aloé vera, n’hésitez pas à vous tartiner régulièrement de son gel, qui aura un effet apaisant et guérissant. Choisissez bien votre gel, de préférence pur et bio. 

 

  • Maintenant que vous avez de l’argile chez vous ;-), faites-vous en des cataplasmes ! Ces derniers seront à changer dès que l’argile sera très chaude (ne pas garder plus de 2h). De plus, n’attendez pas que celle-ci sèche au risque de peler plus et plus vite. Si cette technique est bien réalisée (voir ci-après), la peau ne pèlera pas, même en cas de gros coup de soleil. A renouveler fréquemment jusqu’à guérison. 

 

N.B : pour réaliser le cataplasme, il faut diluer l’argile dans un peu d’eau. Le mieux étant bien sûr que cela ne soit pas trop liquide afin de pouvoir l’appliquer plus facilement. Il doit être posé en couche épaisse (1 ou 2 cm  d’épaisseur selon la gravité), cela évite à l’argile de sécher trop vite et permet une plus grande efficacité. Attention, je vous rappelle que l’argile peut boucher la tuyauterie (jeter donc le plus gros au compost avant de vous rincer).

  2. Les brûlures légères, brûlures de méduse, etc…

  • Le premier réflexe sera celui de passer la partie du corps brûlée sous l’eau froide pendant minimum 5’. 

 

  • Par la suite, le gel d’Aloé vera ou les cataplasmes d’argile pourront rapidement vous soulager et vous guérir (comme pour les coups de soleil qui ne sont autre que des brûlures).

 

  • Sinon, il existe sur le marché un produit à base d’huiles essentielles : le TEGAROME (Dr Valnet en magasin bio), qui permettra à la fois de désinfecter, soigner et cicatriser. Je recommande d’ailleurs à tout le monde d’avoir ce produit dans sa trousse familiale car il est très polyvalent et efficace. Dans ce cas précis, appliquez des compresses bien imbibées de TEGAROME pur, 2 à 3 fois par jour. A renouveler jusqu’à cicatrisation.

 

N.B : A noter qu‘en cas de brûlures graves, les urgences seront de mise. Cependant, rien ne vous empêche de vous prodiguer ces soins en gestes de premiers secours. De plus, n’hésitez pas à contacter une personne qui sait couper le feu.

 

  3. Les petits coups qui peuvent devenir des gros bleus

 

Après une grosse bosse, le froid reste le premier réflexe à avoir. Ensuite : 

 

  • L’arnica est le remède le plus pratique pour ce cas. Vous trouverez cette plante sous différentes formes en pharmacie (gel, granules homéopathiques, stick…). A vous de choisir ou de combiner ! 

 

  • Je ne peux m’empêcher d’évoquer ici la fabuleuse huile essentielle d’Hélicryse Italienne (appelée aussi Immortelle) qui est assez bluffante contre les hématomes. Son action est tellement importante que le bleu ne se forme pas, si celle-ci est appliquée rapidement après le choc. Mettre 1 à 2 gouttes de cette huile essentielle pure sur l’hématome (même si il y a une plaie), 2 à 3 fois par jour. L’essayer c’est l’adopter !

 

  4. Les diverses piqûres (insectes, moustiques, etc… et aussi orties)

 

En prévention : couvrez-vous au maximum avec vos vêtements et vaporisez un repoussant sur les parties du corps exposées tel que le VOLAROME (Dr Valnet). A renouveler toutes les 2h. Possible à partir de 3 ans. Attention à ne pas s’exposer au soleil suite à l’application de ce produit (pour éviter toute réaction de photosensibilisation).

 

En curatif : 

  • Le TEGAROME est une bonne option à raison d’une goutte pure sur chaque piqûre. Si la piqûre est agressive, placez une compresse bien imprégnée et la maintenir en place à l'aide d'un sparadrap.

 

  • Le gel d’Aloé vera est aussi très efficace ici pour apaiser et réparer. 

 

  • Si vous n’avez ni TEGAROME, ni Aloé vera à disposition, le vinaigre soulagera rapidement vos démangeaisons. Préférez un vinaigre bio et de cidre  qui sera plus doux. 

 

  5. Les plaies mineures

 

Nettoyez la plaie à l’eau au préalable, puis choisissez :

 

  • Concernant le TEGAROME, il suffit  de l’appliquer pur, puis de recouvrir d’une compresse bien imprégnée du produit et de la maintenir avec un sparadrap.

 

  • L’argile est aussi très efficace dans ce cas de figure. Mettez de l’argile en poudre à même la plaie et « colmater » avec un gros cataplasme froid qui sera maintenu solidement en place (à laisser 2h maximum). Répétez l’opération jusqu’à nette amélioration. Puis, laissez la plaie à l’air pour une cicatrisation plus rapide. A noter que le pouvoir absorbant de l’argile, permettra de faire ressortir les corps étrangers, à condition d’être rigoureux et assidu dans vos soins.

 

Vous l’avez compris, je suis une adepte de l’argile sous toutes ses formes. Du fait de ses nombreuses propriétés : anti-infectieux, anti-inflammatoire, cicatrisant, pouvoir absorbant, etc… c’est, pour moi, un moyen simple et économique de se soigner. Attention cependant à bien choisir votre argile (voir Newsletter n°1). 

Bon à savoir : vous pouvez trouver de l’argile « prête à l’emploi » contenue dans un tube ou sous forme de bandelettes à découper et à tremper dans de l’eau avant utilisation. 

 

  6. Les excès alimentaires

 

L’été étant propice aux invitations, nous sommes souvent confrontés aux repas trop copieux et/ou trop nombreux !

 

  • Pour lutter contre la digestion difficile, n’hésitez pas, après un repas lourd, à prendre 30 gouttes de CAROMINTHE dans un 1/2 verre d’eau (Laboratoire Lehning à acheter en pharmacie). Vous pouvez continuer à en prendre 20 gouttes dans de l’eau, 15’ avant les 3 repas, pendant 3 jours.

 

  • Le jeûne (absence totale de nourriture) reste de bonne augure dans ce cas là. Ainsi, vous pouvez jeûner le repas suivant un festin bien copieux, et cela pendant une période de 24h pour les plus courageux. Durant le jeûne, buvez de l’eau peu minéralisée (Mont-Roucous ou Montcalm), afin de laisser également vos reins au repos.

 

Pour conclure, les solutions citées ci-avant sont naturelles, efficaces et faciles à mettre en place, alors pourquoi s’en priver ?

 

A votre bien-être !

Carole Claeys