Le jeûne

Ah ! La belle société de consommation ! Vive les déchets toujours plus nombreux, les achats superflus, la mal-bouffe, la suralimentation, et j’en passe… La surconsommation ainsi que la suralimentation engendrent un certain nombre de problèmes écologiques et sanitaires. La suralimentation est à mes yeux, un véritable fléau. Le jeûne est une des solutions qui permet indéniablement de palier à ce problème.

Qu’est ce que le jeûne ?

 

Le jeûne est l’absence totale de nourriture (et de tabac), sur un temps donné. Mais attention, si nous pouvons nous priver de nourriture assez longtemps, nous ne pouvons pas nous passer d’eau. Il s’agit donc de ne pas manger mais de boire de l'eau à sa soif. La période de jeûne peut aller de 1 jour à 3 semaines voire plus, pour les plus motivés.

 

Le jeûne est connu depuis bien longtemps. Bon nombre de religions y font allusion. Par ailleurs, si l’on regarde d’un peu plus près l’évolution de l’être humain, celui-ci a plus manqué que trop eu. Des recherches ont démontré que nos cellules ont gardé certaines mémoires indiquant qu’il serait plus naturel pour nous de nous priver de nourriture que d’en ingérer trop*. N’est-ce pas là une piste quand aux causes des nombreuses maladies apparues au siècle dernier ?

Pourquoi jeûner est-il aussi intéressant ?

 

Je suis, depuis toute petite, passionnée par le corps humain. Plus j’avance dans mes apprentissages, plus je me rends compte de la formidable machine qu’est notre corps. Le jeûne en est l’une des preuves. Savez-vous que quand vous jeûnez longtemps, le corps puise d’abord dans vos tissus pathologiques (ce qui est « malade ») et vos réserves (ce que vous avez en trop et donc inutile) ? En effet, lors du jeûne, on observe trois mécanismes : 

1. LES ELIMINATIONS

Sans apports de nourriture, il n’y aura pas d’apports de toxines. Ainsi, l’énergie qui est normalement nécessaire à l’anabolisme (synthèse) va être redirigée vers le catabolisme (dégradation). On comprend alors qu’il va y avoir une activation des éliminations, c’est à dire que le corps se détoxifie.

2. LE REPOS PHYSIOLOGIQUE

Cette étape correspond au ralentissement de nos fonctions et permet au corps de se restaurer. Cela est notamment dû au fait qu’il n’y a pas d’agressions. A ce propos, je vous recommande de ne pas faire d’exercice physique intense, pendant la période de jeûne.

3. L’AUTOLYSE CONTRÔLEE

Nos enzymes intracellulaires sont capables de nous construire mais aussi de détruire les tissus par auto-digestion. Même si notre corps fonctionne au ralenti durant le jeûne, nous devons puiser de l’énergie pour le faire fonctionner. L’intelligence homéostatique (c’est à dire le maintien de nos fonctions physiologiques vitales telles que la température corporelle, la pression artérielle,…), va induire une autolyse des tissus non essentiels à la vie pour nourrir les tissus essentiels et fondamentaux. Sont autolysés : 

  A. Les tissus pathologiques (tumeurs, kystes, tissus sclérosés, etc…),

  B. Les protéines musculaires, d’où la nécessité de rester au repos ou de pratiquer des activités relativement douces durant le jeûne.

  C. Les triglycérides des adipocytes, qui sont en fait les tissus gras.

 

L’autolyse s’effectue donc en raison inverse de l’importance des tissus.

Concrètement, comment s’y prendre ?

Pour ma part, je vais m’attarder sur les jeûnes de 24h maximum car au-delà de cette durée, un suivi est nécessaire, afin de ne pas mettre sa santé en danger. Je pense aussi que le format 24h s’adapte mieux à nos rythmes de vie et facilite donc sa mise en place. Dans l’idéal, je préconise le jeûne rythmé, c'est à dire une pratique régulière pouvant aller de 1 jour par semaine à 1 jour par mois, selon vos réserves pondérales et votre volonté.

Commencez par sauter seulement un repas pour habituer votre corps au manque de nourriture. Par la suite, quand vous vous sentirez prêt, poussez votre état de jeûne jusqu’à 24h. Certains seront prêts dès le départ, d’autres prendront un peu plus de temps… pas de souci, à chacun son rythme !

 

Personnellement, je trouve que le plus facile est de manger normalement un midi, pour ne remanger que le lendemain midi. Cependant, nous sommes tous différents et certains préféreront effectuer le jeûne du soir au soir ou du matin au matin…. à vous de voir ce qui vous convient le mieux. Il va de soi que le repas qui précède et celui qui suit devront être frugaux et équilibrés, de manière à ne pas perdre tous les bénéfices du jeûne…

 

Durant le jeûne, buvez de l’eau à température ambiante voire même, chauffée à température corporelle, pour ne pas trop solliciter vos fonctions physiologiques. Une eau peu minéralisée (Mont-Roucous ou Montcalm), permettra aussi de laisser vos reins au repos.

 

N.B : pas de jeûne pour les femmes enceintes, les enfants et les personnes qui présentent des troubles de l’alimentation, notamment l’anorexie. De plus, les diabétiques doivent être suivis dès le premier repas jeûné.

Pour aller plus loin…

 

Si le sujet vous intéresse, je vous conseille vivement de regarder le reportage intitulé « Le jeûne, une nouvelle thérapie ? » et « Tendance jeûne »*. Des chercheurs se sont vraiment penchés sur la question. Ils apportent des espoirs de guérison ou de mieux-être dans certaines maladies chroniques telles que l’hypertension, le diabète, les pathologies articulaires, les problèmes de peau, les troubles psychologiques, etc… De plus, certains patients semblent mieux supporter la chimiothérapie lorsqu’ils jeûnent quelques jours avant le traitement.

 

Le jeûne est de plus en plus reconnu comme étant thérapeutique. A ce titre, il existe des lieux dédiés à sa pratique. Il s’agit bien là de jeûner sur le long terme, avec un accompagnement par un ou plusieurs professionnels de santé et diverses activités proposées, souvent en lien avec l’épanouissement personnel. Je vous recommande les cures de jeûne proposées par Eric Gandin**. Il y en a pour tous les goûts et tous les portes monnaies. Personnellement, je n’ai jamais testé. Alors, n’hésitez pas à me faire part de votre expérience !

 

A votre bien-être !

Carole Claeys

*Référence aux 2 reportages : 

« Le jeûne, une nouvelle thérapie ? - ARTE. Vous pouvez louer (2,99€) ou acheter (6,99€) cette vidéo sur https://boutique.arte.tv/detail/jeune_nouvelle_therapie

« Tendance jeûne » émission 36.9 sur la RTS. Vous pouvez visionner la vidéo ci-dessous.

** Pour plus d’informations au sujet des cures de jeûne d’Eric Gandin, www.jeunerpoursasante.fr