Décembre 2020

Les diètes et monodiètes

Je vous ai déjà parlé du jeûne dans une de mes Newsletters. Aujourd’hui, je vous propose une autre alternative, certainement plus facile à mettre en place : les diètes et monodiètes.

 

Le corps humain apprécie beaucoup les rythmes réguliers. C’est en partie ce qui explique que lorsque nous mangeons toujours à la même heure, nous commençons à saliver 10 minutes avant le repas. C’est également pour cette raison que nous avons du mal à changer nos habitudes. Alors effectivement, le jeûne peut être difficile à mettre en place. La faim se fait vite ressentir, parfois des nausées apparaissent et il est difficile de ne pas craquer… Les diètes et les monodiètes sont d’excellentes alternatives au jeûne.

Les diètes

La diète consiste à manger peu. Sont à privilégier :

  • les diètes au bouillon de légumes ou potage de légumes et de pommes de terre,

  • les diètes au jus de légumes (carottes, céleri, betteraves…).

 A noter qu’il faut éviter la tomate qui est très acidifiante.

Les monodiètes

 

La monodiète correspond au fait de ne manger qu’un seul aliment au cours des repas. Pour mener à bien cette dernière, il faut commencer par bien choisir les aliments. Evidemment ils devront être bio, pour un apport moindre en toxines et une meilleure couverture de nos besoins en minéraux et oligoéléments. Voici quelques exemples : 

La monodiète de pommes cuites ou compote de pommes, sans sucre et sans miel, est facile à réaliser et en général bien acceptée par tous. Elle facilitera le drainage intestinal et hépatique.

Les monodiètes de riz demi-complet, millet, sarrasin… restent basiques.  Elles sont très indiquées pour les personnes frileuses,  notamment l’hiver.

Les monodiètes de pommes de terre cuites à la vapeur ou à l’eau, sans matières grasses, sont très bien pour désacidifier un terrain arthritique.

Les monodiètes de raisin ou de fruit de saison sont recommandées pour un grand nettoyage d’automne. Elles permettent réellement une activation des éliminations. Choisissez un raisin très mur à peau fine.

N.B : Attention ! Pas de diètes aux fruits crus pour les individus frileux et fatigables. En effet, les personnes frileuses brûlent mal les acides, notamment ceux présents dans les fruits. Cela aura pour conséquences une baisse de la vitalité, voire une déminéralisation et/ou une décalcification. Le raisin reste cependant, une exception car il contient peu d’acides. Mais la cure ne doit pas excéder 24h, pour ce type d’individu. Cette cure est également contre-indiquée aux personnes diabétiques.

Même si le jeûne est plus puissant, les diètes et monodiètes présentent tous les avantages de ce dernier sans les inconvénients. En effet, les apports en minéraux et en oligoéléments évitent de vider nos réserves. Mais l’absence de lipides, protides ainsi que la diminution des glucides permet quand même une activation des éliminations. Pour bien comprendre, ce n’est pas l’aliment qui est curatif, c’est le fait que les diètes ou monodiètes se rapprochent du jeûne. Ainsi, une cure à 6 pommes cuites par jour est moins efficace qu’une monodiète à 5 pommes cuites par jour, qui elle-même est moins efficace qu’un apport de 4 pommes cuites par jour, etc…

Quelques recommandations :

 

  • S'abstenir de sucre, de tabac, d'alcool ainsi que de café ou autre excitant pendant toute la période de la diète ou de la monodiète ;

  • La quantité ingérée devra être raisonnable pour n'entrainer ni frustrations ni excès ;

  • Boire de l'eau ou des infusions pour aider nos émonctoires (organes filtres) à éliminer nos toxines. Privilégier les tisanes de queues de cerises, orthosiphon, bouleau, saule blanc, reine-des-prés, ... pour faciliter les éliminations rénales et les infusions de romarin, gentiane, artichaut, raifort, pissenlit,... pour soutenir le filtre intestins/foie/vésicule-biliaire ;

  • A chacun son rythme ! Que ce soit un soir par semaine, un soir par mois, une journée par semaine, 3 jours par mois, l'essentiel est de trouver le rythme qui vous convient. Ecoutez-vous et laissez-vous guider par votre bon sens, vos ressentis et vos envies ;

  • Et bien sûr, dans l'idéal, suite à ce nettoyage en douceur, il faudrait éviter de reprendre les mauvaises habitudes alimentaires ;-).

Pour conclure, les diètes et monodiètes sont sans risque et facile à suivre. Elles offrent un véritable drainage organique. En effet, toute restriction d'apport alimentaire permet d'activer les éliminations. Encore faut-il que ces apports soient judicieusement choisis !

A votre bien-être !

Carole Claeys

Sources

« Le grand livre de la NATUROPATHIE », Christian BRUN